PALMARES

La FTHB est l’organisme qui gère la pratique du handball en Tunisie. Elle s’est substituée en 1956 à la Ligue Tunisienne de Handball rattachée à la Fédération Française de Handball.

Le premier comité, constitué en octobre 1956, est composé de Jalel Agha (président), Mohsen Klibi et Jacques Mounier (vice-présidents), Serge Tourenq (secrétaire général), Hédi Malek (secrétaire général adjoint), Georges Meimoun (trésorier général) et Mohamed Ouahchi (trésorier général adjoint). Le manque de cadres à l’époque amène des handballeurs à faire partie des comités suivants, à l’instar de Moncef Hajjar, Slaheddine Hajjar, Hmid Dhib, Sadok Lahmadi ou Abdellatif Dhib, ce qui occasionne des problèmes de statuts incompatibles : ils sont en effet à la fois joueurs, entraîneurs et dirigeants fédéraux ; l’autorité de tutelle dissout donc le bureau fédéral le 21 août 1959.

Alors que les divergences entre les membres fédéraux semblent continuer à caractériser la plupart des comités, la fédération fait souvent l’objet de dissolutions et de démissions. Néanmoins, le handball qui est à peine découvert à l’aube de l’indépendance (200 licenciés en 1956) compte actuellement plus de 10 000 pratiquants en Tunisie.

la Fédération Tunisienne de Handball organise la CAN pour la 5éme fois de son histoire après 1974, 1981, 1994, 1994 et 2006.

Palmarès CAN Seniors Hommes 

PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Tunisie Tunisie Cameroun Sénégal
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Algèrie Tunisie Algérie Cameroun
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Congo Tunisie Egypte Algérie
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Tunisie Algérie Cote d’Ivoire Tunisie
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Egypte Algérie Congo Tunisie
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Angola Algérie Tunisie Congo
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Maroc Algérie Egypte Tunisie
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Algérie Algérie egypte Tunisie
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Egypte Egypte Algérie Tunisie
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Cote d’Ivoire Egypte Tunisie Algérie
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Tunisie Tunisie Algérie Egypte
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Bénin Algérie Tunisie Egypte
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Afrique du Sud Tunisie Algérie Egypte
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Algérie Egypte Algérie Tunisie
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Maroc Tunisie Algérie Egypte
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Egypte Egypte Tunisie Angola
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Tunisie Tunisie Egypte Maroc
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Angola Egypte Tunisie ALgérie
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Egypte Tunisie Egypte Algérie
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Maroc Tunisie Algérie Egypte
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Algérie Algérie Tunisie Egypte
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Egypte Egypte Tunisie Angola
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Gabon Tunisie Egypte Angola
PAYS HOTE CHAMPION FINALISTE 3ème
Tunisie
32186823421_b0efaba1e7_z
32267041516_be61692672_z
32270910605_3e1f0f8beb_z
32268050515_78bb2b31ef_z
32174814372_e14d0bdb00_z
31481576154_a17e615d85_z

La Tunisie est l’équipe du continent africain qui possède le meilleur palmarès : elle est l’équipe la plus titrée en championnat d’Afrique des nations avec dix titres remportés en 1974, 1976, 1979, 1994, 1998, 2002, 2006, 2010, 2012 et 2018, et dispute à sept reprises la finale en 1985, 1992, 1996, 2004, 2008, 2014 et 2016. Elle remporte également à six reprises une médaille de bronze en 1981, 1983, 1987, 1989, 1991 et 2000.

Lors des championnats du monde, elle obtient en 2005 la meilleure performance obtenue par un pays africain, une quatrième place, égalant ainsi l’Égypte (place obtenue en 2001). Elle dispute également une finale de la Statoil World Cup, compétition internationale non officielle, en 2006.

Lors de la saison saison 2005-2006, Heykel Megannem est élu meilleur joueur du championnat de France, Wissem Hmam et Issam Tej étant également dans l’équipe type, respectivement aux poste d’arrière gauche et de pivot. À la suite du championnat du monde 2009, la fédération met à l’écart Issam Tej pour « indiscipline, insolence et récidive » et Makram Missaoui pour « avoir refusé de reprendre le jeu contre la Pologne », alors que Maher Kraiem est suspendu trois mois pour « écart de conduite ».

L’équipe est entraînée par le Croate Sead Hasanefendić jusqu’en juin 2008, avant d’être remplacé par le Serbe Zoran Živković à partir du 24 octobre 2008. Toutefois, la fédération le limoge à la suite de la contre-performance de l’équipe lors du championnat du monde 2009. Il est remplacé par le Tunisien Sayed Ayari puis, en juin 2009, par le Français Alain Portes, qui signe un contrat de trois ans.

En 2013, le contrat d’Alain Portes n’étant pas renouvelé, celui-ci prend la succession d’Olivier Krumbholz à la tête de l’équipe de France féminine et se voit remplacé par Sead Hasanefendić, de retour à la tête de l’équipe nationale pour les trois saisons suivantes